Choisy durable et écologique
Projet de ville 2020-2026
Pour une ville solidaire, écologique et démocratique
Nos ambitions

L’écologie et l’environnement sont devenues des préoccupations majeures des citoyen.ne.s, notamment des jeunes, sur toute la planète. La crise est globale, notre réponse doit l’être également mais nous avons le devoir d’agir concrètement et localement. On ne peut donc se contenter d’un travail de façade : le développement durable ne se réduit pas à l’environnement. Construire une ville durable passe aussi par la réduction des inégalités, le développement économique et le maintien du lien social. Pour nous, la ville doit être un territoire de solidarité et un espace à partager. Cette approche est essentielle pour réinventer une société sur de nouvelles bases, pour un monde soutenable.

Nos exigences

Nous continuerons à agir pour une écologie urbaine utile, concrète et efficace. Nous poursuivrons le travail sur l’espace public et ses usages pour améliorer la qualité de vie, accompagner la redynamisation du centre-ville et contribuer à diminuer notre empreinte carbone globale, en accompagnant les habitant·e·s dans ce changement.

Nos propositions

img

L’espace public appartient à tou.te.s : il est essentiel qu’il soit apaisé et partagé. Pour cela nous continuerons à agir sur plusieurs fronts. La propreté, en incitant les habitante.s à plus de civisme, en mettant en place une organisation optimale du nettoyage de la voirie et en renforçant les sanctions pour incivilités. La tranquillité publique est également une priorité. Nous agirons en amont, avec la mise en place d’actions de médiation pour corriger les dysfonctionnements et inciter au respect des règles. Si la médiation ne produit pas les effets attendus, les agent.e.s de police municipale sanctionneront les contrevenant.e.s, de même qu’ils et elles interviendront pour remédier à tous les désordres, telle que la consommation d’alcool sur le domaine public, dans le cadre de leurs compétences.

Nous renforcerons la pédagogie mais aussi les sanctions pour lutter contre dépôts sauvages et les containers d’ordures ménagères non rentrés qui dégradent le cadre de vie dans nos rues.

Avec le nouveau marché de nettoyage des rues passé en décembre 2019, nous continuerons d’améliorer la qualité de service, avec des exigences de résultats.

Nous impliquerons et accompagnerons les Choisyen.ne.s volontaires, notamment les bénévoles associatifs, dans l’organisation d’opérations citoyennes de sensibilisation, de nettoyage et de ramassage des déchets dans les quartiers.

Nous mettrons en oeuvre les actions prévues par le CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) avec nos partenaires : Police nationale et services de l’État, bailleurs, Éducation nationale…

Dans le cadre de notre démarche de Tranquillité publique (prévention, médiation, dissuasion, sanction), nous signerons une convention avec les autorités locales de la Police nationale, afin d’acter les modalités respectives d’intervention de la Police nationale et des agents de Police municipale. Les prérogatives régaliennes de l’État seront réaffirmées, de même que les pouvoirs de police du Maire afin d’intervenir efficacement, en complémentarité et partenariat sur l’espace public.

Nous renforcerons la présence humaine dans tous les quartiers, au sein des services publics comme sur l’espace public.

Vous l'avez proposé, nous le ferons.

. Développement d’une application mobile et d’un portail citoyen, permettant à chaque habitant.e d’alerter en temps réel les services municipaux sur un dysfonctionnement constaté, et d’être informé des suites données à son signalement.

. Élaboration d’une charte communale de l’espace public et des espaces verts, affirmant des règles et principes partagés (usage règlementaire, respect et partage des espaces, protection de la biodiversité, appropriation citoyenne). Le rôle des agent.e.s de la Tranquillité publique, notamment les Policiers municipaux, sera déterminant pour faire respecter ces règles.

. Déploiement de nouvelles caméras dans des lieux stratégiques, suite à des études d’impact et en concertation avec les riverains. Leurs objectifs seront la surveillance, le contrôle et la verbalisation.

. Mise en place expérimentale de toilettes publiques et écologiques, pour commencer dans le parc de la Mairie.

. Application renforcée de l’arrêté du Maire interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique ainsi que l’interdiction de la vente d’alcool à emporter après 22h.

img

Avec l’arrivée prochaine du tramway (décembre 2020) puis du Tzen 5, nous adapterons les mobilités à cette nouvelle offre de transports en complétant les itinéraires cyclables sur l’ensemble de la ville et en sécurisant les déplacements, notamment les circulations piétonnes.

Avec le Département, nous étudierons les moyens d’accès à la passerelle cyclable du Pont à partir des quais de Seine des Gondoles, ainsi que son prolongement sur l’avenue Victor Hugo.

Nous poursuivrons la modernisation du plan de stationnement et de circulation partagée sur l’ensemble de la ville, à chaque fois en concertation avec les riverains..

Chaque année, nous rendrons un quartier « piétonnier » durant un week-end pour permettre à des associations de proposer des animations d’éducation citoyenne et écologique.

Nous continuerons à sécuriser les traversées piétonnes et à éduquer les enfants aux nouveaux franchissements dangereux.

Nous augmenterons le nombre de rues limitées à 30km/h, pour une circulation apaisée et le partage de l’espace public en toute sécurité, notamment aux abords des écoles.

Nous continuerons à encourager l’usage du vélo, en organisant des balades urbaines et en sécurisant les pistes et bandes cyclables.

Notre ville est au coeur d’un pôle de transport important. Des flux de camions la traversent régulièrement. Cela génère bruit, pollution, vibrations, bouchons et dégradations de nos chaussées. Nous engagerons des négociations avec l’État et la Direction des routes d’Îlede- France pour que des travaux s’effectuent et que ces flux de camion soient déviés.

Nous continuerons à nous mobiliser pour un nouveau pont au sud de Choisy-le-Roi.

Vous l'avez proposé, nous le ferons.

. Nous mettrons à profit toute rénovation pour progresser dans l’accueil et la prise en compte des personnes en situation de handicap. Toutes nos écoles seront dotées d’ascenseurs ou de rampes d’accès.

img

La Seine et nos parcs sont un patrimoine naturel qu’il faut préserver et développer. Avec l’ensemble des partenaires concernés, nous renforcerons les outils de protection nécessaires pour sauvegarder ces espaces, qui jouent un rôle majeur dans la lutte contre le dérèglement climatique.

AGENDA 21, UNE NOUVELLE ÉTAPE EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE
Pour nous, l’écologie ne doit pas être incantatoire, elle doit se traduire concrètement en actes. Face au réchauffement climatique, nous devons agir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour cela avec l’Agenda 21 nous renforcerons nos actions autour de quatre axes :
. pour des bâtiments économes en énergie
. pour des mobilités sobres en carbone
. pour plus de nature en ville
. pour une sensibilisation active au développement durable

Nous agirons pour des équipements publics sains, sobres et éco-responsables, dans la construction et la rénovation comme dans le fonctionnement. Pour cela, nous viserons les certifications environnementales les plus performantes (bâtiments passifs, Haute Qualité Environnementale etc.).

Nous achèverons la rénovation de l’éclairage public. 70 % de l’éclairage public utilise désormais des lampes LED, plus efficaces et économes en énergie.

Nous réduirons la pollution lumineuse dans la ville en mettant en place un plan lumière et en limitant les enseignes commerciales.

Nous mettrons en place un plan de prévention et de gestion des périodes de canicule : surveillance des personnes fragiles, îlots de fraîcheur, sélection adéquate des espèces plantées, végétalisation des toitures…

Nous créerons une « maison du développement durable ». Ce lieu permettra l’échange, le débat et la construction de projets autour de l’écologie, à l’échelle de la commune et des quartiers. Il sera ouvert aux associations et habitant.e.s et s’inscrira dans un réseau partenarial élargi sur ces questions.

POUR UN FONCTIONNEMENT ÉCO-RESPONSABLE DE L’ADMINISTRATION
. Nous poursuivrons la rénovation thermique des bâtiments municipaux afin de les rendre plus économes en énergie
. Nous poursuivrons le passage à l’électrique du parc de véhicules municipaux (50% à ce jour) et développerons les mobilités douces pour nos agent·e·s par la mise à disposition de vélos électriques
. Nous continuerons à utiliser des produits écodéte rgents pour l’entretien
. Nous renforcerons, dans les commandes publiques, les clauses sociales et environnementales, notamment pour aller vers le « zéro plastique »

Nous amplifierons la végétalisation de la ville, avec : . la renaturation de l’espace public (squares, parcs, places, esplanades) . l’installation de nouveaux espaces verts en pleine terre ou en bacs, au pied des immeubles, et le fleurissement des pieds d’arbres. L’action de la commune et des habitant.e.s contribuera au maintien des 3 fleurs du label « Ville fleurie ». . un accompagnement renforcé de l’implication des riverains (jardins cogérés ou partagés, permis de végétaliser sur l’espace public…). . la poursuite de la gestion écologique des espaces verts, avec zéro pesticides pour protéger la biodiversité . la transition vers le principe de « ville comestible » par la plantation d’arbres fruitiers dans certains parcs publics et dans les jardins partagés

Nous garantirons la règle d’un arbre coupé = un arbre replanté.

Nous renforcerons la sensibilisation au geste de tri, à la réduction à la source des déchets et à leur réemploi (déchets verts, textiles, électrique, électronique, électroménager).

Nous inciterons les habitant.e.s aux éco-gestes par l’utilisation de la déchetterie et de la ressourcerie intercommunales.

Nous proposerons une réflexion partenariale aux acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire pour ouvrir une recyclerie.

Nous diversifierons les actions auprès des enfants pour travailler en profondeur le thème de la biodiversité tout au long de l’année scolaire dans les écoles, centres de loisirs et centres sociaux.

Nous renforcerons l’implication des enfants dans les actions présentées lors de la Semaine du développement durable, pour alimenter une véritable culture de la protection de l’environnement et de la planète.

Nous accompagnerons les actions citoyennes pour le respect de la planète et de notre environnement.

Vous l'avez proposé, nous le ferons.

Nous rendrons le tri sélectif plus accessible dans les équipements municipaux et sur l’espace public (corbeilles de rue).

REDONNER À LA SEINE SON RÔLE D’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE, DE SPORT ET DE LOISIRS
Le fleuve est un élément stratégique et fédérateur pour Choisy-le-Roi. La Seine renvoie à la fois à des enjeux environnementaux (qualité de l’eau, corridor biologique), d’agrément (cadre de vie, reconquête des berges), mais aussi dans économiques (mode de déplacement et axe historique de développement). Le trafic fluvio-maritime avec l’Europe du Nord et l’Europe centrale devrait être plein d’avenir. Comparé à la route et au rail, c’est le mode de transport le plus écologique et le plus économique, la voie la plus sûre et la moins encombrée.
. Dans les appels d’offres publics, nous serons attentifs au développement du transport fluvial.
. Autrefois, il était courant de se baigner dans la Seine. Un rêve qui sera bientôt réalité, puisque le projet de baignade en Seine est en bonne voie ! Aux Gondoles Sud, un espace de baignade, de loisirs et d’activités sportives verra le jour.

img
img

Pour préserver l’originalité et l’équilibre dans la ville, comme pour répondre aux demandes nombreuses et variées des Choisyen.ne.s, nous veillerons à la diversification de l’offre de logement : habitat collectif et individuel, locatif aidé, accession sociale ou libre à la propriété, mais également résidences pour jeunes actif.ve.s ou personnes âgées.

34 % c’est la proportion de logements sociaux dans le parc locatif, que nous maintiendrons stable, comme nous l’avons fait de 2014 à 2020.

Nous poursuivrons notre action afin :
. d’informer les locataires du public ou du privé sur leurs droits et devoirs
d’assurer le partenariat nécessaire auprès des amicales de locataires
de veiller à l’éradication de l’habitat insalubre en accompagnant les copropriétés dégradées

Nous contribuerons, comme cela a été fait dans le mandat précédent, avec le Territoire et les bailleurs sociaux, à critériser les conditions d’attribution de logements et à les rendre publiques.

Nous renforcerons le travail partenarial pour lutter contre le logement insalubre et les « marchands de sommeil », pour que cessent ces situations intolérables.

Nous accompagnerons les riverains des voies ferrées auprès de la Région, de la SNCF et de la Métropole afin d’obtenir des aides financières pour l’isolation phonique de leurs logements.

NOUS AMPLIFIERONS LES ACTIONS DE LUTTE CONTRE LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE ET LA DÉPERDITION THERMIQUE, EN ÉTABLISSANT UN PLAN COMMUNAL DÉDIÉ À CETTE QUESTION, COMPRENANT :
. un accompagnement pour les propriétaires et particuliers souhaitant solliciter les aides existantes pour changer leurs fenêtres, refaire leur isolation... Nous aiderons les Choisyen.ne.s à y avoir accès via une permanence dédiée à la Maison du développement durable ;
. la formation des locataires aux économies d’énergie dans les logements sociaux ;
. un accompagnement à la modernisation des cheminées. Les vieilles cheminées et poêles à bois sont une des premières causes d’émission de microparticules et de perturbateurs endocryniens en Île-de-France ;
. le développement de la géothermie dans l’habitat collectif et les bâtiments publics.

img

Vous l'avez proposé, nous le ferons.

. Nous reprendrons le contrôle d’activités commerciales, sur des zones identifiées de la ville, via la résiliation des baux ou l’achat de coques. Cela permettra de favoriser l’installation de nouvelles activités économiques plus diversifiées.

Pour disposer des leviers financiers suffisants, pendant ce mandat nous avons pris la décision de créer une SEM (société d’économie mixte) ou une SPL (société publique locale) communale ou intercommunale. Cette structure aura pour mission d’améliorer la qualité de vie dans les quartiers, d’encourager les initiatives innovantes, éthiques et durables, de préserver le commerce de proximité et les activités artisanales. Nous proposons de nous concentrer sur trois secteurs prioritaires : les avenues Anatole France et Victor Hugo, et les alentours de la place de l’Église.

Nous mettrons en place une mission chargée des commerces de proximité et du lien avec le secteur économique du Territoire Grand Orly Seine Bièvre.

Nous soutiendrons les associations de commerçant.e.s afin que celles-ci valorisent les activités et encouragent l’implication de leurs adhérent.e.s dans l’animation de semaines commerciales sur différentes périodes de l’année.

Nous créerons une commission municipale et citoyenne afin de mettre à plat la gestion des marchés forains.

Pour nous, la ville doit favoriser la mixité des fonctions urbaines et économiques. Cela signifie accueillir des logements mais aussi des activités créatrices d’emplois diversifiés (industrielles comme de service, à tous niveaux de qualification).
C’est pourquoi nous sommes résolument engagé.e.s en faveur d’un territoire industriel et productif. Cela ne peut se réaliser qu’avec la mobilisation des acteurs publics et privés.
Avec la Cité des Métiers, la Ville (cofondatrice aux côtés du Département, de la CCI 94, de Pôle Emploi, de l’UPEC) se mobilise pour offrir à chacun.e la possibilité de bâtir un projet professionnel. Ce sont ainsi l’ensemble des acteurs locaux qui mutualisent leurs compétences au service des habitants.


Nous favoriserons l’accueil sur la commune d’activités économiques diversifiées (notamment TPE et PME) pouvant être intégrées à des incubateurs d’entreprises (avenue Anatole France, ateliers-relais…).

Nous soutiendrons l’économie sociale et solidaire, qui contribue à faire émerger une autre forme d’économie prenant en compte les impacts sur l’environnement et les droits des salarié.e.s. Pour nous cela participe pleinement au développement économique. Nous encouragerons la création et l’implantation de SCOOP et autres structures coopératives.
Nous prendrons en compte cette réflexion dans l’évolution des marchés des Gondoles et de Choisy Sud.

Nous créerons un tiers-lieu avec un fab-lab et un espace de co-working pour les travailleurs isolés ou pratiquant le télé-travail.

img
Pendant le prochain mandat, nous déciderons d’un « ralentissement » pour les grands travaux, notamment au centre-ville, tout en poursuivant les études urbaines.

Nous finaliserons les opérations d’aménagement déjà engagées, dans les ZAC du Port et des Hautes Bornes.

Nous mènerons à bien les deux opérations urbaines majeures de la prochaine mandature : la rénovation urbaine des Navigateurs et l’Opération d’Intérêt National au Lugo. Ces opérations correspondent à notre participation à l’effort de construction de logements, à la diversification de l’habitat mais permettront aussi la réalisation d’espaces verts, d’équipements publics et de développement économique.

Vous l'avez proposé, nous le ferons.

. Suite à l’étude déjà réalisée, nous engagerons une réflexion sur les moyens à mobiliser pour la nécessaire rénovation ou mutation de la Dalle du centre.