Choisy citoyenne et démocratique
Projet de ville 2020-2026
Pour une ville solidaire, écologique et démocratique
Nos ambitions

Une société n’est pas simplement une juxtaposition d’intérêts d’hommes et de femmes qui cohabitent sur un même territoire ; c’est aussi un groupe dont l’intérêt général est supérieur à la somme des intérêts particuliers. Nous cohabitons dans la cité, et il est nécessaire que nous apprenions à vivre ensemble de manière harmonieuse en partageant des règles et des valeurs que nous saurons transmettre aux générations futures.
La citoyenneté désigne un certain nombre de droits et de devoirs mais également la capacité des individus à formuler des jugements sur le vivre-ensemble et le bien commun, d’exprimer librement leur opinion, dans le respect de la pensée et de l’opinion de l’autre. Dans la lignée des précédents mandats, nous voulons faire de Choisy-le-Roi une ville ayant une véritable culture de la participation ; une véritable ville citoyenne en somme, en donnant à chacun.e les moyens de s’informer, de participer et de s’engager.
Parce que la politique appartient à toutes et à tous et que la démocratie mérite d’être pratiquée régulièrement, elle doit localement laisser une place importante à la participation des citoyen.ne.s. C’est pourquoi nous affirmons la volonté d’articuler démocratie représentative (exprimée lors des élections), participative (temps d’échanges et d’élaboration collective) et décisionnelle (référendums locaux, consultations…).

Nos exigences

La participation citoyenne et la démocratie représentative ne s’opposent pas ; au contraire elles ne sont pleinement efficaces que lorsqu’elles sont associées pour améliorer la ville et la vie quotidienne. Nous avons à poursuivre nos efforts pour que les citoyen·ne·s puissent se sentir pleinement représenté.e.s, écouté.e.s, associé.e.s. Nous sommes convaincu.e.s que la participation et l’expression citoyenne sont les clés pour vivre mieux ensemble à Choisy. Nous sommes également conscients de la nécessité d’une éducation dès le plus jeune âge à la citoyenneté. Vivre ensemble sur un même territoire, c’est aussi faire l’apprentissage des règles et de la vie de groupe dans la pratique sportive, c’est partager la culture, c’est l’engagement associatif… L’appartenance à un espace de vie commun se construit, ensemble, chaque jour.

Nos propositions

img

Les habitant.e.s veulent être associé.e.s aux décisions qui les concernent. Permettre une citoyenneté active suppose le partage de connaissances, de valeurs, mais aussi la culture de l’échange et du débat. C’est par une pratique active de la citoyenneté que s’exerce la démocratie, avec une réelle ouverture à l’altérité, l’acceptation de convictions ou de visions du monde différentes, dans le respect et l’esprit de responsabilité.

La vie associative, les collectifs citoyens et l’auto-organisation des habitant.e.s sont des atouts précieux pour promouvoir une ville citoyenne. La ville y apportera un soutien permanent à travers une politique de subvention et d’attribution de moyens dont les critères d’attribution sont publics et clairement identifiés.

Le droit des habitant.e.s à saisir le Conseil municipal par voie de pétition sera réaffirmé. Dès lors qu’un texte rassemblera 400 signatures, il fera l’objet d’une présentation en conseil par les pétitionnaires.

Vous l'avez proposé, nous le ferons.

Les Conseils de quartier sont des espaces d’échanges et de débat sur des sujets concernant le quartier. Afin de dynamiser ces conseils pour en faire des instances dans lesquelles des propositions co-construites émergent, nous développerons le programme « un projet dans mon quartier ». Il s’agira de lancer des appels à projets dans chaque quartier et d’inviter les conseils à retenir l’un ou l’autre de ces projets pour en instruire le contour et la faisabilité. Parallèlement les conseils seront associés aux projets municipaux concernant le quartier..

Nous continuerons à favoriser l’implication des jeunes dans la vie municipale. Le conseil citoyen des enfants, élu par les enfants des écoles élémentaires trouvera un prolongement dans un conseil citoyen des adolescents élu au sein des collèges et dans la création d’un conseil local des jeunes, instance reflétant la diversité des jeunes Choisyen.ne.s, au delà du collège. Ces conseils rendront des avis aux élu.e.s sur les politiques dédiées à l’enfance et la jeunesse.

Nous développerons les actions citoyennes du service Jeunesse, pour promouvoir une culture de la participation et du débat chez les jeunes.

Nous développerons l’e-participation, c’est à dire toute forme de participation par la voie des médias électroniques pour s’adapter aux nouveaux modes de communication.

Nous mettrons en place d’une charte de la participation pour améliorer et renforcer le partenariat avec les habitant.e.s.

UNE ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ DÈS LE PLUS JEUNE ÂGE
Nous contribuerons, en partenariat avec les enseignant.e.s, à définir un parcours citoyen cohérent de la petite enfance à la jeunesse (égalité filles/garçons, droits de l’enfant, laïcité, respect de l’espace public, lutte contre le gaspillage…)
Nous fédérerons l’ensemble des actions de sensibilisation à l’environnement en un Agenda 21 éducatif.
Nous formerons les adultes éducateurs à une culture partagée des valeurs républicaines (laïcité, égalité filles/garçons, droits de l’enfant…), pour tendre vers une culture commune. Nous proposerons des formations à l’animation de débats philosophiques.
Pour développer une culture du débat et une pratique de la démocratie, nous mettrons en place des conseils d’enfants dans les centres de loisirs et développerons des ateliers philo dans toutes les structures afin de proposer des espaces de paroles dès le plus jeune âge pour contribuer au développement de l’expression orale, de la réflexion, de l’esprit critique mais aussi de la tolérance et du respect de l’autre.
Nous développerons le club d’actions citoyennes : constitué de jeunes et d’associations de jeunes, les membres de ce club pourront ensemble conceptualiser, proposer, faire vivre, des actions citoyennes de solidarité. De manière collective ou individuelle, chaque jeune pourra s’inscrire de façon volontaire dans une action d’utilité publique.

img

La pratique sportive véhicule des valeurs telles que le goût de l’effort, la persévérance, la volonté de progresser et de s’accomplir. Elle permet l’épanouissement de chacun.e en offrant des espaces de socialisation et de solidarité, qui favorisent le respect des règles, de soi, des autres. La valorisation de la notion d’équipe contribue à l’apprentissage de la responsabilité et de la citoyenneté dans le plaisir d’être ensemble. Le sport renforce la cohésion du groupe, il développe le sens des responsabilités, la prise d’initiative etc. Ces valeurs sont essentielles à la vie en collectivité.
Parfois premier contact avec le monde associatif, l’implication dans les associations sportives est un moyen d’apprentissage de l’engagement citoyen et un vecteur de cohésion sociale, à condition que l’accessibilité à tou.te.s et la mixité soient permises. Le sport est basé sur le bénévolat, le dépassement de soi, l’épanouissement individuel et collectif, la solidarité, la convivialité et le dévouement en direction des autres. La volonté politique de la municipalité est donc de veiller à ce que ce secteur majeur dans notre ville demeure un vecteur du mieux vivre ensemble, une école de la citoyenneté active et un support de l’éducation populaire.


Nous ouvrirons un nouveau gymnase à la rentrée 2020 dans le quartier des Hautes Bornes. Cet équipement polyvalent, accessible à tout.e.s sera composé d’une salle principale multi-activités de 1400m2.

Nous développerons l’activité de baby gym pour les enfants accueillis par les assistantes maternelles de la ville. Quatre fois par an, une cinquantaine d’enfants bénéficieront de parcours de motricité dans les gymnases de la ville, encadrés par des éducateurs sportifs et les équipes des RAM.

La quasi-totalité des enfants bénéficieront d’un parcours sportif d’un trimestre chaque année avec les éducateurs sportifs.

Il sera proposé aux enfants sur les temps périscolaires de découvrir des disciplines sportives non abordées sur le temps scolaire. Ces découvertes sur une dizaine de séances peuvent créer des appétences qui pourront se développer au sein des clubs sportifs (arts du cirque, hockey, baseball, tir à l’arc…). Les classes de découverte ou les séjours de vacances à Morillon et à Penthièvre seront également l’occasion de découvrir de nouvelles disciplines sportives, voile, char à voile, natation en mer, canoé, ski…

Nous développerons l’action de l’école d’initiation et d’orientation sportive : ouverte aux enfants entre 3 et 11 ans, elle propose tout au long de l’année la pratique de différents sports par cycles de deux à trois semaines : sports collectifs, sports de raquette, gymnastique, athlétisme… 3 600 enfants fréquentent chaque année l’école des sports ; 4 000 enfants en seront bénéficiaires en fin de mandat.

Nous favoriserons l’accès aux plus de quarante clubs sportifs accueillant les Choisyen.ne.s dans des sports extrêmement variés allant des sports individuels aux sports collectifs, des sports aquatiques aux sports de combat, des sports classiques aux sports issus de la culture urbaine.

Le Centre communal d’action sociale (CCAS) et la Caisse d’allocations familiales (CAF) offriront la possibilité à certaines familles d’obtenir une aide pour financer les frais d’adhésion, de licence et d’équipement liés au sport des enfants.

Le sport est le moyen pour des jeunes de développer des talents spécifiques. La ville s’attachera à permettre à de jeunes choisyens d’effectuer des parcours de haut niveau après avoir fréquenté les clubs de la ville.

img

img

L’art et la culture sont les formes les plus abouties de l’activité humaine, constructrices de sens, de continuité entre le passé et l’avenir, de lien social, de distance critique, de liberté de conscience et de pensée.
L’éducation artistique et culturelle doit permettre à chacun.e de se construire comme être libre, inscrit dans l’histoire de l’Humanité, conscient des enjeux de ses choix et de ses actes, apte à exprimer ses sentiments et ses opinions, à développer ses capacités de création.
L’ambition de la Ville dans le domaine culturel est triple : offrir à chacun.e des repères dans l’histoire des arts et des cultures, via des rencontres avec les institutions conservatrices du patrimoine ; susciter désir, curiosité et ouverture au travers des rencontres avec les artistes et les oeuvres pour une approche vivante et sensible de l’art ; développer enfin les pratiques artistiques et culturelles dans tous les domaines.
Dans le prochain mandat, nous souhaitons proposer à chacun.e d’élargir son champ culturel, tout en valorisant la diversité des approches ; généraliser l’éducation artistique et culturelle à tou.te.s les jeunes de notre territoire ; diversifier les voies d’accès à la culture afin de construire des cheminements adaptés à la diversité des citoyen.ne.s, leur permettant de construire du sens entre leur vécu et les formes les plus abouties des expressions artistiques passées ou contemporaines.

Nous améliorerons la connaissance des publics pour proposer des parcours culturels plus adaptés.

Nous proposerons à chaque enfant un parcours d’éducation artistique et culturelle cohérent depuis sa petite enfance jusqu’à ses 25 ans et au-delà en veillant particulièrement à la période charnière où il quitte l’encadrement scolaire. Ce parcours doit permettre progression dans le temps et articulation entre les temps de l’enfant au sein de l’école, dans le cadre périscolaire et dans le cadre familial.

Nous déploierons l’action culturelle dans l’espace public (usine Hollander, parcs, squares, esplanades, berges de Seine) pour investir davantage les quartiers en diversifiant l’offre et en la rendant plus accessible (poésie, expositions, arts de la rue, musique de chambre…).

Nous développerons la pratique amateur et les projets participatifs entre artistes et habitant.e.s, avec l’appui des structures culturelles et des associations.

Nous développerons la diversité culturelle et linguistique dans les projets afin de favoriser l’ouverture sur l’Europe et sur le monde, l’échange et et le vivre ensemble.

Nous ferons une large place à la création contemporaine et aux nouvelles formes d’expression des cultures populaires (slam, rap, hip-hop et danses urbaines, graphes, installations et arts numériques, arts de la rue et du cirque…).

ANCRER LES CHOISYEN.NE.S DANS L’HISTOIRE DE LEUR VILLE
Nous développerons les expositions réelles et virtuelles du service des Archives.
Nous créerons un musée dans la maison de Rouget de Lisle
Nous développerons les balades urbaines historiques
Nous créerons un site pédagogique sur l’histoire de Choisy, aussi bien royale qu’industrielle et artistique et développerons le travail de mémoire avec les associations et les établissements scolaires.

Nous développerons les pratiques culturelles autour du numérique. Notre ville, qui a reçu le label « ville internet », déploiera la fibre sur l’ensemble de la commune, ouvrira des lieux d’accès à Internet et d’initiation au numérique dans chaque quartier. Nous continuerons d’accueillir le festival « Pas sage en Seine »..

Nous développerons un parcours des arts sur la trajectoire du nouveau tramway avec le Territoire Grand-Orly Seine Bièvre.

Nous favoriserons l’accès du plus grand nombre aux institutions culturelles de notre ville par une politique tarifaire adaptée (gratuité pour la médiathèque, bas tarifs et abonnements pour le théâtre et le cinéma, tarifs modulés selon les revenus pour le conservatoire) et par une programmation très diversifiée, susceptible de concerner tous les publics.

Nous amplifierons le rayonnement des médiathèques en renforçant le rôle et la formation du réseau des médiateurs du livre dans les crèches, les écoles et les centres de loisirs.

img

La vie associative a une place essentielle dans la démocratie locale : elle traduit le désir des Choisyen.ne.s de participer davantage à la vie citoyenne en proposant des projets qui transforment la ville, améliore l’environnement et le cadre de vie. Dans ce dernier mandat, nous avons accompagné les associations et toutes les formes d’engagement en simplifiant les démarches et en coconstruisant les politiques municipales en la matière.

Nous maintiendrons l’existence du Conseil Local de la Vie Associative (CLVA) et renforcerons son rôle d’instance de participation.

Nous ferons évoluer la Maison Hubertine Auclert afin d’y accueillir des rencontres-débat, de garantir un accompagnement renforcé des porteurs de projets citoyens et de mieux faire connaître les démarches de participation citoyenne existantes.

Nous organiserons sur une semaine un « festival de l’engagement », temps de valorisation, d’échange, de partage et de découverte de l’action citoyenne dans différents domaines d’activité.

Nous mettrons en place des « assisses de la vie associative et citoyenne » pour construire ensemble le tissu associatif et citoyen en tenant compte de son évolution, de ses problématiques et de ses besoins.

img
img Les agent.e.s des services municipaux sont totalement engagé.e.s au service des Choisyen.ne.s. Il importe de leur permettre de rendre des services toujours plus efficaces en adaptant les missions et l’organisation du travail à l’évolution des besoins. La reconnaissance et la valorisation de leur travail est également essentielle.

Nous garantirons un service public utile et de qualité, par la prise en compte de toutes les réclamations des citoyen.ne.s.

Nous nous engagerons aux côtés des agent.e.s municipaux pour défendre le statut de la fonction publique territoriale et exiger la revalorisation du point d’indice par l’État.

Vous l'avez proposé, nous le ferons.

. Nous garantirons, pour toute sollicitation des habitant.e.s, une réponse systématique. Un accusé de réception sera délivré. Une réponse dans un délai maximum de trois mois sera garantie.
. Nous mettrons en place des ateliers citoyens pour associer les habitant.e.s aux diagnostics sur l’efficacité des services rendus et faire émerger des propositions.
. Nous développerons une application mobile permettant aux habitant.e.s d’alerter les services sur tout dysfonctionnement et d’obtenir une réaction rapide.

img Être élu.e, c’est s’engager. C’est avoir une vision pour sa ville. C’est avoir conscience des responsabilités qu’on y occupe. C’est rendre compte de son action et des décisions prises, au travers des instances et supports dédiés. C’est être, surtout, parmi les citoyen.ne.s et à leur écoute. C’est aussi défendre la population, lutter avec et pour elle afin de repousser ce dont nous ne voulons pas et gagner ce dont nous avons besoin. Nous mobiliserons la population à nos côtés, y compris sur des sujets nationaux.

Vous l'avez proposé, nous le ferons.

. Nous multiplierons les occasions de rencontre et d’échange avec la population. Notamment, nous mettrons en place des rencontres-bilan avec la population sur l’avancée des projets et des engagements pris. Le maire, les élu.e.s et les services se rendront une fois par mois dans l’un des quartiers de la ville.
. Nous ferons largement connaître les critères d’attribution des places en crèches et des logements sociaux afin que la transparence des décisions soit entendue et comprise de tou.te.s

Nous nous engageons à représenter et défendre les Choisyen.ne.s dans toutes les instances : conseil municipal, commissions, syndicats de copropriété, conseils d’école, syndicats intercommunaux, collectifs institutionnels...

Nous agirons auprès de l’Éducation nationale pour garantir des classes à effectifs raisonnables, de 25 élèves à 28 élèves maximum par classe selon la zone d’éducation, de la maternelle à la classe de terminale.

Nous agirons auprès de la Région pour répondre aux enjeux démographiques en permettant à tou.te.s nos jeunes l’accès à un lycée général et technologique de proximité.

Nous agirons auprès de l’État pour obtenir l’affectation de policiers supplémentaires et la mise en place de la police de proximité.

Nous interviendrons auprès d’Aéroports de Paris afin de garantir le maintien des couvres-feux et le non-survol permanent de Choisy.

Nous exigerons de l’État une convention de nettoyage des sorties d’autoroute au niveau de l’A86.

Nous serons aux côtés de la population pour la défense des retraites, la préservation de l’environnement, la défense des services publics et des prérogatives des communes, la préservation des acquis sociaux et l’encadrement des loyers.

Nous continuerons à nous mobiliser pour l’encadrement des loyers.

Nous continuerons à nous mobiliser en faveur du droit de vote pour les résidents étrangers.

Nous continuerons à interpeller l’État sur des choix ou décisions que nous jugerons défavorables aux conditions de vie des Choisyen.ne.s, comme nous l’avons fait sur la suppression du train Perpignan-Rungis, les projets de constructions sur le parc interdépartemental ou encore le projet de prison au quartier du Port...

img POUR UN TERRITOIRE CHOISI ET DE PROJETS

Nous sommes porteurs pour Choisy-le-Roi de valeurs de progrès social. Nous défendons des politiques solidaires et des pratiques affirmées de démocratie participative. Nous nous inscrivons dans un développement durable local. Nous défendons et développons un service public toujours plus efficace et utile à la population.

C’est pourquoi, engagés dans un territoire de grands projets d’aménagements, nous souhaitons peser dans la Métropole du Grand Paris pour un développement harmonieux, riche d’une mixité sociale et d’un équilibre entre emplois, logements et équipements publics.

Nous mettons en oeuvre ces ambitions par le biais d’opérations d’aménagements qui auront une forte influence : la ZAC du Port et l’Opération d’Intérêt National du Lugo. Nous considérons ces ambitions compatibles avec les attentes d’équilibre de l’agglomération parisienne.

Nous nous interrogeons sur le dimensionnement actuel du territoire Grand-Orly Seine-Bièvre (24 communes, 700 000 habitant.e.s). Tout en voulant faire entendre notre voix au service d’un bloc communal, dans un contexte de crise économique, sociale et politique, nous souhaitons que soit repensé le dimensionnement de ce Territoire.

Nous appelons de nos voeux une conception territoriale choisie et non imposée, correspondant à des bassins de vie et d’emploi. Nous souhaitons la construction d’une nouvelle entité administrative, pleinement porteuse des aspirations et intérêts des populations, avec les moyens financiers (EPT à fiscalité propre) nécessaires pour assumer ses compétences.