À Choisy comme ailleurs, mobilisons-nous pour une éducation de qualité !

nuit_des_écoles.jpg

La mobilisation des parents d’élèves et des enseignant·e·s ne cesse de s’amplifier à Choisy-le-Roi. Nuits des écoles, occupations des locaux, présences devant l’Inspection académique… Face à un Gouvernement coupé des réalités, la communauté éducative diversifie ses modes d’action.

Comme je l’ai fait tout au long de mon mandat, j’affirme aujourd’hui mon soutien à toutes les formes de mobilisation contre le recul des services publics, particulièrement dans le domaine de l’éducation.

Lors de la Nuit des écoles le 30 janvier à l’école maternelle Blanqui, les parents ont déploré les problèmes de remplacement des enseignant·e·s absent·e·s. Au collège Jules Vallès ces derniers jours, les parents et personnels réclament plus de moyens humains et dénoncent le projet de fermeture d’une classe. Ces revendications sont menées conjointement auprès de l’Inspection académique par les parents et les enseignant·e·s, soutenu·e·s par la municipalité.

L’heure est aujourd’hui au rassemblement autour des demandes légitimes de la communauté éducative. Le ministre de l’Education nationale doit entendre et comprendre la souffrance et la colère des parents d’élèves et du personnel éducatif ! Dans ces luttes d’intérêt général en faveur de l’avenir de nos enfants, je réaffirme que la récupération politicienne ou les tentatives de manipulation n’ont pas leur place.

Avec la liste « Choisy en commun », nous portons dans le projet de ville 2020-2026 des propositions concrètes, réalisables au niveau communal, afin de continuer à améliorer les conditions d’apprentissage des élèves. C’est la jonction entre les politiques municipales et les mobilisations nationales qui permettra, demain, d’offrir le meilleur aux jeunes Choisyen·ne·s.

Didier Guillaume
Tête de liste « Choisy en commun »