PARTICIPATION CITOYENNE

de l’audace au service de la démocratie


En début de mandat, nous avons mis en place quatre adjoint·e·s de quartier afin que les habitant·e·s puissent faire remonter, en lien avec les conseils de quartier, les attentes et problématiques au plus proche de chez eux.
Nous avons élaboré une « charte pour la démocratie participative » avec les habitant·e·s et l’avons fait voter en Conseil Municipal. Elle formalise et encadre l’engagement fort de la Ville.

Nous avons mis en place le «droit de saisine», permettant aux porteurs d’une pétition traitant d’un sujet d’intérêt local ou territorial et approuvée par plus de 400 signataires de la présenter en Conseil Municipal.

Nous avons organisé une votation citoyenne afin de demander aux riverains quel était, à leur avis, le meilleur endroit pour implanter un convisport dans le centre-ville. Cette démarche de votation a été reprise pour permettre aux parents et enseignant·e·s de décider de la manière dont nous appliquerions la réforme des rythmes scolaires, ainsi que pour le projet de renouvellement urbain des Navigateurs.
Afin de faciliter la participation du plus grand nombre aux dispositifs de concertation, nous poursuivons le développement d’outils numériques, comme la mise en place d’un forum et des modules de sondage ou de vote.

Nous avons continué à assurer une information municipale de proximité à travers le magazine mensuel « Choisy, le Mag » remanié en « Choisy Infos ». Nous avons créé un supplément annuel « Vie de Choisyens », de même que « Choisy Infos » en version numérique.

Nous avons installé des panneaux d’information lumineux, répartis dans tous les quartiers. Ils complètent ainsi les nombreux supports existants tout en permettant une information plus réactive.
Nous avons organisé des dizaines de réunions publiques d’information et de concertation, sur des sujets très divers : crues de la Seine, budget municipal, aménagement urbains, travaux de l’aéroport d’Orly...
Nous avons lancé, en 2017 une démarche intitulée « un projet dans mon quartier ». Il s’agissait de systématiser la présentation aux riverains des projets de construction de plus de 20 logements, en présence de l’opérateur et de l’architecte ; ce afin de permettre une meilleure intégration des opérations urbaines, bien sûr dans le cadre réglementaire imposé.