A Choisy, faire barrage à la politique antisociale de Macron

83395729_2491724041048371_2626796552215068672_n.jpg

Après plus d’un mois de mobilisation, nombre de nos concitoyen·ne·s attendaient que le gouvernement entende les grévistes, les manifestants, les colères. Alors qu’il aurait pu choisir la voie de l’apaisement et de la négociation avec les partenaires sociaux, le Premier ministre a réaffirmé la volonté de passer en force sur son projet contesté de réforme des retraites.

La mise en retrait temporaire de « l’âge pivot » n’est qu’une manière de tenter de détourner l’attention des Français·e·s. Il s’agit uniquement d’une manœuvre politique qui ne trompe personne.

Le pays n’en peut plus de la violence de ce gouvernement. Nous avons au contraire besoin de réformes de progrès social. Alors qu’une poignée devient toujours plus riche, alors que les revenus financiers sont une fois de plus en hausse, le pouvoir d’achat de la majorité des Français·es décline.

C’est pourquoi nous apportons une nouvelle fois notre soutien aux grévistes, qui perdent des semaines de salaire pour défendre nos retraites. Nous appelons les Choisyen·ne·s à leur apporter leur soutien par tous les moyens.

Pour stopper la politique gouvernementale, les élections municipales seront tout aussi déterminantes. Nous appelons à mettre un carton rouge à la politique de La République en Marche (LREM). Choisy doit conserver son identité : sociale, solidaire, protectrice de ses habitant·e·s. Pour ce faire, un seul choix, un seul vote : « Choisy en commun », la liste de rassemblement du Front citoyen, de la gauche, des écologistes.

Didier Guillaume
Candidat aux élections municipales